Jace et Lezarts de la Bièvre – juin 2014

Jace était à l’honneur cette année dans le cadre du festival Lezarts de la Bièvre. Un artiste authentique, qui va droit au but. Des oeuvres en couleur, en éclat de rire. Une rencontre humaine et agréable qui s’est jouée en 4 temps. 

1. Je lui ai envoyé un message via Facebook. J’avais vu qu’il faisait une exposition à Mathgoth en mai-juin 2014. Je voulais l’interviewer. Il me répond « ok, passe me voir au vernissage ». Curieusement le week-end où je lui ai envoyé ce message, il participait à une vente aux enchères au profit d’une association au Tempo festival à St Leu. Mes parents présents également sont allés jouer les reporters. Mon père a discuté un moment avec Jace notamment pour prendre une photo de son visage pour que je puisse le reconnaître et lui a donné mes coordonnées.

2. Le vernissage. Vendredi 16 juillet. Après une balade dans le 13ème avec une amie, nous allons à Mathgoth pour voir DiptyQ. C’est la deuxième fois que Jace expose sur Paris. Nous sommes en avance et pouvons prendre le temps. Je m’approche de lui pour discuter. Pendant qu’il me fait une p’tite griffe dans le catalogue de l’expo, il me donne son numéro de téléphone en métropole. Il me dit de le rappeler à son retour du Maroc pour voir ce qui peut se faire.

3. Je vois sur Facebook des photos d’oeuvres de Jace dans Paris dans le cadre du festival Lezarts de la Bièvre. Je lui envoie un sms pour savoir ses dispos. Il me donne rendez vous le à la Butte aux Cailles. Là surprise, je le trouve en pleine création. Des Gouzous sautent par la fenêtre. Quelques passants assistent comme moi à la scène. Un ami à lui est également là. Il met moins d’une heure. La propriétaire de la maison est ravie. Il est presque 13h30. La faim se fait sentir. Nous voilà, Jace, son ami et moi, installés à la terrasse d’un restaurant. Un bon moment, convivial et agréable, qui fait entrevoir l’homme derrière le pseudo. Son après midi est chargée et il me dit de le recontacter le lendemain.

4. Le vers 11h. « Toc toc, dispo aujourd’hui? » est un résumé de mon message. Rendez vous de nouveau Butte aux Cailles. Deux amis, le propriétaire de la galerie Mathgoth et son fils sont là. Nous allons revoir une oeuvre Passage. Le gérant du bar d’à côté nous interpellent. Un gars super sympa qui après quelques minutes nous invitent à prendre un verre. Puis direction la Rue de l’espérance. J’entends Jace parler qu’il attend Julien pour voir ce qu’ils vont faire pour remplacer l’oeuvre. Julien alias Seth?? Au vue du mur où nous attendons il n’y a pas de doute. Pour lire et voir davantage, j’ai fait un article Jace et Seth font le mur.

Les gouzous ont donc envahi l’Ile de France et se mettent en scène dans le 5eme, 13eme et également au In Situ art festival à Aubervillier ainsi qu’au bord du canal de l’Ourcq. D’ordinaire, c’est au Havre que le Gouzou aime venir en métropole. Le reste de l’année il réside sur la magnifique Ile de la Réunion. J’espère que vous apprécierez cet article et ne manquerez pas de le commenter, de le partager.

Pour plus d’informations sur Jace : son site internet et son Facebook